Le Tour de France vs La Vuelta : Bataille médiatique

froome

Le tour de France et la Vuelta sont deux événements majeurs du cyclisme international. Ces deux courses spectaculaires qui s’étalent sur 3 semaines, gérées par le groupe Amaury Sport Association, nous offrent chaque année un beau spectacle et des paysages magnifiques. Pour d’autres, le cyclisme est l’occasion de s’allonger confortablement dans le canapé, faire une petite sieste et se réveiller pour le final de l’étape. Quoi qu’il en soit le cyclisme est un sport très pratiqué, aussi bien en France qu’en Espagne, et qui suscite un vif intérêt médiatique et populaire. Ce sport a la particularité d’offrir un spectacle sportif entièrement gratuit, et l’on retrouve chaque année des milliers de spectateurs le long des routes.

On le sait déjà, le Tour de France est le principal événement cycliste et c’est logiquement la grande boucle qui réalise les meilleurs audiences TV, attirent le plus de spectateurs et de sponsors. Néanmoins la Vuelta n’a pas grand chose à lui envier en termes d’aspect purement sportif. Mis à part certains coureurs qui choisissent de faire l’impasse sur la Vuelta, le parcours est tout aussi dur et offre des paysages spectaculaires.

Cette année, la Vuelta a donné son grand départ à Nîmes et avec en tête d’affiche, Contador pour sa dernière compétition avant sa retraite. Qui plus est, la grande boucle espagnole comptait cette année sur un beau plateau de sportifs avec notamment la présence de Froome, qui souhaitait réussir le doublé Tour de France, Vuelta.

Nous allons étudier principalement l’impact médiatique de ces deux compétitions et voir quelques chiffres en détails.

La Vuelta 2017

Vuelta

Nous l’avons dit, cette année la Vuelta a bénéficié de nombreux aspects à son avantage sur le plan sportif :

  • Les adieux de Contador
  • Le désir de doublé de Froome
  • Un parcours extraordinaire

Voyons ensemble comment La Vuelta a su en tirer profit :

L’impact médiatique:

Selon Kantar Media, l’événement a généré un total de 16.786 publications dans les moyens de communication. Cela a représenté un impact publicitaire de 93.481.825 euros.

Ce succès se retrouve également sur les réseaux sociaux. La vuelta 2017 a généré sur twitter, 354.800 tweets et 134.400.000 impressions. 

La quantité est donc bien présente mais la qualité également. En effet, plus de 67% des tweets ont été positifs.

L’étape la plus commentée a été celle de l’Angliru avec plus de 51.520 tweets. Cela s’explique par la beauté de cette étape incroyablement difficile et bien évidemment par la victoire de l’infatigable Contador qui nous aura fait rêver jusqu’à la fin.

Le plus grand pique de tweets, 5065 s’est produit le 19 août, à la fin de la première étape et malheureusement pas pour la beauté du spectacle. Ce pique s’explique par l’alerte attentat qui s’était produite à Nîmes.

Le Tour de France 2017

Tour 2017

Analysons maintenant l’impact de la Grande Boucle 2017, que l’organisation (A.S.O) a elle-même qualifié d' »édition exceptionnelle ».

Pour cette édition, France télévision avait prévu plus de 105 heures de direct et l’utilisation de technologies de pointe.

C’est en moyenne 3,8 millions de téléspectateurs qui ont suivi la course chaque jour, et France 2 a enregistré 38,4% de part d’audience sur l’ensemble de la course.

L’arrivée à Paris sur les Champs-Elysées,  a comptabilisé plus de 7,3 millions d’audience, l’occasion de mettre en avant les JO de Paris de 2024

Les réseaux sociaux ont également connu un beau succès. Le nombre d’impressions sur twitter a été de 170 millions soit 27% de plus que pour la Vuelta.

Conclusion

La Vuelta  Le Tour
Facebook 320.583 2.569.734
Twitter 299.000 2.910.000
Instagram 140.000 768.000

Si on parle de marque, il est évident que le Tour est loin devant la Vuelta. Pour se faire une idée, il suffit de regarder le tableau ci-dessus. Aux niveaux des réseaux sociaux, le Tour peut s’appuyer sur une communauté fidèle qui se chiffre en millions tandis que la Vuelta n’est pour le moment pas parvenu à générer autant d’engagement.

Néanmoins, si l’on analyse l’impact médiatique uniquement durant les périodes de course, La Vuelta n’a pas à rougir de ses performances. Le Tour s’appuie sur sa réputation, ses sponsors et son organisation pour continuer à grandir.

De son côté, la Vuelta a toutes les cartes en main pour grandir rapidement et cette année a été la confirmation que la course espagnole a le potentiel pour franchir un palier. Maintenant, il s’agira pour la Vuelta de transformer les excellents résultats de cette année en opportunité. Après cette édition exceptionnelle, La Vuelta pourra renforcer son activité commerciale en fidélisant ses sponsors comme Carrefour et chercher de nouveaux accords lui permettant de continuer à grandir !

Publicités

Laisser un commentaire